Les pneus travaux publics

Les pneus travaux publics

Les engins de chantier font subir aux pneus des contraintes extrêmes auxquelles ils doivent résister.
La moindre immobilisation peut avoir des incidences directes sur les coûts d'exploitation des entreprises : salariés à l'arrêt, pénalités de retard, organisation entre les corps de métier perturbée...

Cette gamme de pneus doit donc répondre à un grand nombre d'exigences :

  • Résister à la crevaison
  • Offrir un grand confort de conduite
  • Être doté de crampons auto-nettoyants
  • Avoir une protection au niveau des flancs
  • Fournir une grande force de traction
  • Avoir une protection de rebords de jante
  • Procurer une bonne stabilité de l'engin pour des manoeuvres plus faciles et sécuritaires
Voir les conseils pour choisir ses pneus TP

Notre sélection Manutention

Notre sélection Carrière / Tractopelle

Notre sélection Mine

Le choix qui fait la différence

À chaque activité son pneu

1 - Carrières et construction

Ce type de pneus équipe les camions bennes, les chargeuses, les tombereaux articulés et rigides de moins de 100 T, les grues, les niveleuses, les décapeuses, les tractopelles, les compacteurs ou encore les Skid steers. Cette gamme représente la majorité des engins de TP pour tous les chantiers de construction et de terrassement.

2 - Manutention industrielle

On les retrouve sur les tracteurs à bagages et urbains, les petits chariots élévateurs frontaux, les gros chariots élévateurs à fortes charges et les tracteurs d'avion.

3 - Manutention portuaire

Adaptés aux cavaliers, chariots porte containers et aux tracteurs de terminaux, ces pneus doivent résister aux aller-retours incessants et aux sols abrasifs. Leur capacité de charge doit être sans faille afin de supporter de très lourds chargements.

4 - Mines de surface

Les tombereaux rigides de plus de 100 T, les très grosses chargeuses et les dumpers doivent être équipés de pneus spéciaux extrêmement robustes et fiables dans des travaux souvent difficiles avec des contraintes importantes.

5 - Mines souterraines

Ces engins spéciaux et robustes doivent avoir des pneus tout aussi spécifiques afin que les risques matériels et humains soient réduits au maximum. Éboulements, inondations, chaleur extrême sont autant de conditions difficiles que les pneus doivent supporter.

Anticiper c'est s'assurer du bon choix

Il est important de se poser quelques questions en amont afin de se projeter sur l'utilisation des engins et la durée du chantier. Un mauvais choix en termes de pneu et c'est toute la logistique qui s'en trouve perturbée avec des conséquences souvent très coûteuses pour les entrepreneurs. Voici quelques conseils :

  • Déterminer les types d'engins et connaître les caractéristiques du terrain.
  • Anticiper l'immobilisation : prévoyez des pneus d'avance en cas de crevaisons.
  • Gérer le chantier durant toute sa durée pour prévenir des besoins et des risques à chaque étape d'avancement (pression, état général des pneus)
  • Plus robustes et confortables, les pneus de marques Premium sont certes plus chers à l'achat mais vous assurent des performances élevées (rendement et temps d'immobilisation maîtrisée)

L'importance de la pression des pneus

Tout comme les voitures et les camionnettes, la pression des pneus TP a une incidence directe sur le comportement du véhicule. C'est d'autant plus vrai que les engins de TP sont lourds et peu maniables.

Un sous gonflage de 20% provoque des trajectoires floues et des sensations de sous-virage dangereux. L'absence de remorque a même tendance à accentuer le phénomène.

Référez-vous aux indications du constructeur pour ajuster la pression et pensez à la contrôler très régulièrement. Un pneu sollicité, soumis à l'abrasion et à l'échauffement peut entraîner une perte de pression.

Et les pneus increvables ?

1 - Qu'est ce que c'est ?

Il existe sur le marché des pneus qui répondent à un besoin : éviter l'immobilisation suite à une crevaison.

Les pneus pleins n'utilisent pas de chambre à air, leur gomme ultra résistante permet d'encaisser les déformations de la route, les nids de poules, les trottoirs et les terrains accidentés.

Les pneus pleins souples conviennent particulièrement aux chariots élévateurs, quant à ceux de type alvéolé sont conçus pour les tombereaux et les pelles sur pneus.

2 - Les précautions à prendre

L'utilisation des pneus pleins souples sur les chariots élévateurs doivent respecter quelques règles :

  • Respecter la vitesse d'utilisation : max 25 km/h
  • Laisser les pneus refroidir au moins 7h entre 2 utilisations lors des rotations de poste
  • Éviter de rouler surchargé
  • La distance entre le véhicule à décharger et le lieu de stockage doit être de maximum 2000 mètres.

3 - Alternatives anti-crevaison?

Il existe également des solutions en prévention des risques de crevaisons, comme un gel spécifique a injecter directement par la valve ou encore l'utilisation d'un remplissage à base de mousse polyuréthane.

Ces techniques doivent être réalisées par des professionnels.

Les pneus PL : spécial chantier ?

Les camions qui doivent se rendre sur les chantiers et ceux qui y circulent en continue doivent être équipés de pneus adaptés à ces types de terrains.

Les pneus en approche chantier bénéficient d'une bande de roulement dédiée à une utilisation 50% route et 50% chemin. Ce type de pneu mixte permet de parcourir de longues distances sur bitume et de continuer leur route aux abords des chantiers sans risque de dommages.

La gamme de pneus off-road sont faits pour rouler à 90% du temps sur les chantiers. Robustes avec une bande de roulement aux crampons agressifs, d'excellentes propriétés autonettoyantes et une durabilité remarquable, permettent aux camions d'évoluer sur des surfaces difficiles. Il sont déconseillés si vous devez faire de longs trajets sur routes (très peu confortables, usure rapide et très gourmands en carburant)