Guide pression pneus

Guide pression pneus

Encore trop d'automobilistes négligent la pression de leurs pneumatiques, pourtant, les pneus sont bien les seuls éléments de votre voiture à être en contact avec la route. Une bonne pression vous écartera vous-même de certains dangers, mais aussi les usagers autour de vous.

Les essentiels 10 points à retenir

  • Je trouve ma pression dans la portière conducteur, la trappe à essence, la boite à gants, la boite à fusibles, le bloc moteur ou le carnet d'entretien.
  • La pression se vérifie à froid
  • Si les pneus sont chauds j'ajoute 0,3b.
  • En hiver par grand froid j'ajoute 0,2b.
  • Pour un long trajet sur autoroute j'ajoute 0,3b.
  • Je ne dégonfle jamais un pneu chaud.
  • Quand je tracte une remorque ou une caravane j'ajoute 0.4b à mes pneus arrière.
  • Je vérifie ma pression une fois par mois et avant chaque départ en vacances.
  • Je pense à contrôler ma roue de secours.
  • Je m'assure d'avoir tous mes bouchons de valve.

Tout savoir pour rouler bien gonflé

  • 1Comment connaitre la bonne pression ?

    La pression dépend du véhicule et non des pneumatiques, elle est donc communiquée par le constructeur automobile après toute une batterie de tests. Elle est indiquée sur votre véhicule à différents endroits selon les marques : portière conducteur, trappe à essence, boite à gants, boite à fusibles, bloc moteur, sinon dans le carnet d'entretien tout simplement.
    On y trouve plusieurs données, la pression de l'essieu avant et de l'essieu arrière, en utilisation normale ou lorsque le véhicule est chargé.

    Trouver la pression des pneumatiques
  • 2Faut-il vérifier la pression à chaud ou à froid ?

    La pression doit être contrôler et ajuster à froid pour correspondre aux recommandations constructeur. « À froid » signifie après 2 heures à l'arrêt ou après un trajet de moins de 5km à faible allure.

    Lorsque les pneus sont chauds, l'air à l'intérieur se dilate et donc la pression augmente, si vous êtes tout de même amené à vérifier la pression à chaud, il faut ajouter 0,3bar par rapport à la recommandation constructeur (la pression redescendra lorsque les pneus refroidiront).

    Infos complémentaires :
    • En hiver : les températures extérieures jouent sur la pression des pneus, il faut dons ajouter 0,2bar à la pression indiquée
    • Longs trajets : lorsque vous prévoyez de faire un trajet de plus de 2 heures sur autoroute, il est recommandé d'ajouter 0,3bar à la pression préconisée.
    • Peut-on dégonfler un pneu ? Ne jamais le faire à chaud, les données seraient faussées et vous risqueriez de vous retrouver en sous-gonflage lorsque le pneu refroidi. Vous pouvez cependant ajuster la pression à froid.
  • 3Faut-il ajuster la pression si je tracte une remorque ou une caravane ?

    En effet, même si votre voiture n'est pas chargée, vous devez ajuster votre pression lorsque vous tractez une remorque ou une caravane (les pneus de celle-ci doivent également être à la bonne pression). Vous devez gonfler vos pneus arrière à la pression recommandée « véhicule chargé » ou alors ajouter 0,4bar à la pression normale.

  • 4A quelle fréquence contrôler la pression ?

    Il est d'usage de vérifier la pression des pneus une fois par mois, mais on sait que plus de 2 personnes sur 3 roulent avec des pneus sous-gonflés...
    Il y a tout de même des moments à ne pas négliger, vérifiez impérativement la pression de vos pneus dans les cas suivants : grosse variation de températures, avant un long trajet, avant les départs en vacances (chargé + chaleur ou grand froid suivant la saison + nombreux kilomètres).

    Infos complémentaires :
    • Pensez à la roue de secours ! Trop souvent oubliée lors du contrôle de pression, dites-vous que si vous crevez, une roue de secours dégonflée ne vous servira à rien !
    • Ne pas négliger les bouchons de valve ! Comme vous le savez la valve est protégée par un petit bouchon en plastique, il sert à éviter que quoi que ce soit ne s'insère dans la valve et réduit les risques de perte de pression. Attention aux bouchons « custom/design » métalliques, qui sont plus lourds et qui peuvent déformer la valve caoutchouc avec la force centrifuge dû à la rotation du pneu.

Les risques d'une mauvaise pression

  • 1Les risques du sur-gonflage

    Un pneu sous-gonflé va s'affaisser, les flancs vont s'écraser et seuls les côtés seront en contact avec le sol, créant un creux au centre de la bande de roulement.

    Effets sur la conduite :

    • Perte d'adhérence
    • Pneu plus vulnérable aux chocs et débris sur la route
    • Distance de freinage plus longue
    • Moins de confort de conduite à cause de la rigidité du pneu (sensation de suspensions plus dure)
  • 2Les risques du sous-gonflage

    Un pneu sous-gonflé va s'affaisser, les flancs vont s'écraser et seuls les côtés seront en contact avec le sol, créant un creux au centre de la bande de roulement.

    Effets sur la conduite :

    • Perte d'adhérence et de maniabilité
    • Longévité diminuée (jusqu'à 20% de KM en moins)
    • Augmentation du risque d'aquaplaning
    • Distance de freinage rallongée
    • Augmentation de la consommation de carburant (environ 5%) et des rejets de CO2
    • Risque d'éclatement à haute vitesse
    Infos pression

Autres informations autour de la pression des pneus

Pourquoi la pression est-elle différente entre les pneus avant et arrière ?

Tout est question de poids dans le véhicule à répartir sur les pneus.
En utilisation « normale » la pression est souvent plus élevée à l'avant car il y le poids du bloc moteur et du conducteur.
En utilisation « chargée » la pression est plus élevée à l'arrière car il y a le poids des passagers et du coffre plein.
Quoi qu'il en soit vous devez respecter les recommandations et ne jamais différencier la pression des pneus sur un même essieu (pneu droit / pneu gauche).

Qu'est-ce que le gonflage à l'azote ?

L'Azote est un gaz inerte, plus stable que l'air, qui a pour propriété de diminuer les pertes de pression et de ne pas chauffer (c'est pour cette dernière raison que le gonflage à l'azote n'est pas utilisé en compétition ni sur les motos par exemple).
Naturellement ce mode de gonflage est payant, et les pneus gonflés à l'azote se voient équipés d'un bouchon de valve vert (et pas noir) pour être différenciés.
Attention à ne pas compléter ce gonflage avec de l'air car l'azote perdrait ses propriétés. Par ailleurs, cela ne dispense pas de contrôler régulièrement sa pression.

L'intérêt des systèmes de contrôle de pression :

Depuis le 1er novembre 2014 tous les véhicules neufs doivent être équipés d'un système de contrôle de pression, on les retrouve sous plusieurs appellations :
TPMS = Tire Pressure Monitoring System
SSPP = Système de surveillance de la Pression des Pneus
SAPP = Système de contrôle Automatique de la pression des Pneus

Il existe 2 systèmes suivant les véhicules :
Indirect : utilise le système ABS du véhicule, pour détecter la vitesse de rotation des roues et déterminer que si une roue tourne plus vite que les autres, c'est que le pneumatique est dégonflé.
Direct : utilise des capteurs de pression apposés sur les valves et qui transmettent au tableau de bord des informations précises en temps réel sur la température et la pression du pneumatique.

Une bonne pression pour la planète !

Une chose est sure, un pneu n'a rien d'écologique… Mais saviez-vous que votre pression de pneus a un impact sur notre environnement ?
Etant donné qu'une mauvaise pression engendre une surconsommation de carburant et une usure prématurée des pneumatiques… vous nous voyez venir ?
Pneus correctement gonflés = moins de consommation de carburant = moins de rejets de CO2
Pneus correctement gonflés = usure optimale des pneus = pneus remplacés moins souvent donc moins de pneus à produire.